60×60 projet artistique et anthropologique en milieu urbain (Genève, Suisse)

Posted By sf on Fév 27, 2017 |


60×60 projet artistique et anthropologique en milieu urbain (Genève, Suisse)

Le projet 60×60 s’est développé dans le cadre inédit d’un ensemble d’habitations populaires dans le quartier de la Jonction, à Genève, pour imaginer et développer des recherches et des interventions artistiques en milieu urbain hors contexte institutionnel. Le collectif 60×60, composé d’artistes, anthropologues et travailleurs sociaux, misait au départ sur la participation des habitants, en proposant des manifestations et des événements ponctuels dans les différents espaces de la cité Carl-Vogt Honegger, construite au début des années 1960 par le bureau d’architectes Honegger Frères. Les entrées d’immeubles, appartements, ateliers, squares, garages, pouvaient alors devenir des lieux de rencontres, d’installations ou de performance, proposés par les artistes. L’idée était de sortir l’art de l’univers cloisonné des galeries, des musées ou des centres d’art et prendre la ville et l’habitat, l’environnement construit comme terrains d’investigation, de création collective et d’exposition, dans le but de susciter le débat autour de problématiques comme la production de l’espace et le droit à la ville (H. Lefebvre), la participation en architecture et dans le domaine de l’urbanisme, le partage et la gestion du bien commun, etc.

Ces propositions et interventions ont permis de constituer un réseau de contacts et de recherche à ramifications multiples, de personnes, d’associations et d’institutions dans et hors du quartier et de la cité Carl-Vogt Honegger, et d’alimenter une archive qui a pour vocation d’être restituée régulièrement aux habitants. Partant de l’art, le projet 60×60 est ainsi devenu le réceptacle de ces liens, de ces connaissances et de ces témoignages. Il est aujourd’hui un laboratoire de recherche urbaine d’où sont sortis de nombreuses productions depuis 2010: rapports et recommandations à l’intention des pouvoirs publics pour le réaménagement des parcs publics et aires de jeux pour enfants, projets photographiques, témoignages vidéo et portraits d’habitants, actions collectives, manifestations culturelles, concerts, pièces de théâtre et organisation d’ateliers créatifs pour les enfants.

SITE DU PROJET 60X60

Plusieurs recherches, thèse et publications ont été produites depuis par les membres du collectif 60×60 sur des thèmes comme :

l’art et la ville (2016, Cahier UER-AT 1, Haute école pédagogique de Lausanne)
L’ART À L’ÉPREUVE DE LA VILLE

l’architecture, la participation et l’environnement construit (2013, City Culture & Society, Elsevier)
FROM ARCHITECTURAL DESIGN TO ART

la culture et les traditions urbaines (2015, Les traditions vivantes dans la société urbaine, Office fédéral de la culture Académie suisse des sciences humaines et sociales)
LA PARADE DU PÈRE FOUETTARD

 

Plusieurs vidéos ont également été réalisées dans le cadre du projet 60×60 :

Opération cinéma (cinéma participatif)
en 2013, des habitants réalisent des courts-métrages sur leur cité sous la supervision d’un cinéaste professionnel (Cyril Bron).

 

Les discours du maire Honegger

depuis 2011, la cité Carl-Vogt Honegger est dotée d’un maire autoproclamé. Cela signifie que chaque habitant-e de la cité peut en tout temps réclamé son droit d’être maire. Une des rares conditions pour être reconnu maire est de faire un beau discours lors de la Fête des Voisins. Le statut ne fait donc pas référence à un quelconque pouvoir représentatif ou coercitif, mais à son talent oratoire ; un pouvoir sans pouvoir, comme le décrit Pierre Clastres dans la « Société sans Etat », parlant des chefs indiens de l’Amazonie dont l’autorité ne tient qu’à leur capacité à faire de beaux discours devant leurs administrés.