Réflexion anthropologique sur la notion de patrimoine

Posted By sf on Nov 3, 2007 |


L’exposition Je ne sais quoi a eu lieu en 2007, à l’Espace d’art contemporain les Halles, à Porrentruy, dans le Jura suisse.

Le titre vient d’un critique allemand qui définit l’art comme « un foisonnement de variantes possibles (…) non pas dirigé vers des démonstrations infaillibles, mais vers un étonnement qui laisserait sans voix, afin qu’il ne reste plus qu’un je ne sais quoi comme réaction possible (…)[1] ».

Toutefois, l’élément principal de l’exposition devait être une ancienne roue de moulin du XVIIe siècle, dérobée à une banque bernoise par un groupe d’activistes jurassiens qui la considéraient comme un symbole de leur lutte patriotique. La banque avait fait l’acquisition de la roue après que celle-ci était passée de mains en mains, de manière plus ou moins licite, à l’époque où cette région du Jura faisait encore partie du canton de Berne[2]. Suite à une intervention musclée, les activistes jurassiens avaient emportée la roue et la maintenaient cachée depuis plus de 10 ans, tout en revendiquant son inscription au registre officiel du patrimoine du nouveau canton du Jura.

La roue avait été apportée dans la galerie d’art par des hommes cagoulés la nuit précédant le vernissage de l’exposition puis aussitôt recouverte d’une centaine de couvertures « made in China », conçues par les artistes, sur lesquelles était imprimé la phrase « Je ne sais quoi ». Toute la question de l’exposition avait donc tourné autour du mystère que représentait cette roue (était-ce la vraie ? allait-on la voir ? la police allait-elle intervenir pour la récupérer et la restituer à son « propriétaire » ?) et sur l’identité des auteurs du rapt qui souhaitaient, pour des raisons que l’on peut comprendre, rester dans l’anonymat. L’événement eut un important retentissement médiatique dans la région, plutôt rare pour ce genre d’exposition. Plusieurs articles furent consacrés à cette curieuse roue dérobée, au rôle de l’art dans la politique et à la problématique du patrimoine comme revendication identitaire[3]. Les autorités cantonales, interpellées à la fois sur la présence d’un objet volé dans une exposition, sur la sauvegarde de l’objet en question et sur sa valeur patrimoniale, n’ont en fin de compte jamais voulu prendre position. La roue n’a donc pas été dévoilée, ni réclamée, ni confisquée par la justice. Elle est repartie, au terme de l’exposition, comme elle est arrivée, emballée et portée par des hommes masqués, sous les yeux d’un public médusé.

Notes :

[1] Ullrich W., « Qu’est-ce que l’art ? Biographie d’une notion » (Was ist Kunst ? Biographie eines Begriffs), document de présentation de l’exposition Je ne sais quoi.

[2] Cette région du Jura suisse, ou ancien évêché de Bâle, a été une république indépendante, puis un département français en 1793. Elle fut placée sous la tutelle du canton de Berne après le Congrès de Vienne de 1815 pour devenir en 1978, après référendum populaire, le 23e canton suisse.

[3] Schellenberg S., « La Roue réinventée », Le Courrier, Genève, 10-11 nov. 2007 ; Bédat Th., « Un collectif biennois annonce le retour de la roue du moulin de Bollement », Le Quotidien jurassien, Delémont, 13 sept. 2007 ; « Le Bélier demande que la roue de Bollement soit inscrite au patrimoine historique jurassien. » Le Quotidien jurassien, Delémont, 24 sept. 2007 ; « Suspense : est-ce bien la roue de Bollement qu’a reprise le Bélier ? » Le Quotidien jurassien, Delémont, 12 sept. 2007.

Lire le texte de la plaquette de l’exposition :

LA QUADRATURE DU CERCLE

réf. auteur du texte : Froidevaux S., « La quadrature du cercle. Réflexion anthropologique sur la notion de patrimoine », Plaquette de l’exposition Je ne sais quoi, du 22 septembre au 11 novembre 2007, commissariat : Haus am Gern, Porrentruy, Les Halles, Espace d’art contemporain.

Dessins de Tilo Steireif pour l’exposition , impression sur céramique

T. STEIREIF CARICATURES JE NE SAIS QUOI

Lire également l’article de T. Steireif et S. Froidevaux (inédit)

L’ACTION POLITIQUE COMME PERFORMANCE ARTISTIQUE